roux.gif

siteais.gifSite ASH

LA PEDAGOGIE DES PROJETS

Actualisation 30 Septembre 2004

roux.gif

 

1_ DEMARCHE DU PROJET D'ACTIVITES EN CLASSE

INTRODUCTION ET DEFINITIONS

Dans ce document, c’est le projet d’activités en classe qui nous intéresse, c’est un projet collectif éducatif et pédagogique qui s’élabore avec les élèves de la classe et l’enseignant (Y compris l’éducateur s’il y en a un attaché à la classe).

 

“De façon constante, l’homme se modifie et tend à modifier son milieu pour réaliser son objectif”. Sartre

 

Quelques éléments définissant le projet, dans le cadre qui nous intéresse ici.

Le projet est une tâche définie et réalisée en groupe; impliquant une adhésion et une mobilisation de l'ensemble des acteurs; aboutissant à un résultat concret, matérialisable et communicable; présentant une raison d'être par rapport à l'extérieur.
Il vise, comme dans toute activité pédagogique et éducative, un ensemble de compétences et d'objectifs dans lesquels les activités et les apprentissages fonctionnent comme motifs à l'atteinte d'un but commun.
Dictionnaire de psychologie BORDAS : Le terme de projet désigne l'action que l'on envisage de réaliser, présente à la conscience, laquelle englobe dans une même visée, le passé, le présent, l'avenir, et considère les moyens susceptibles d'assurer le succès de l'entreprise.
"De façon constante, l'homme se modifie et tend à modifier son milieu pour réaliser son objectif". Sartre
Depuis John Dewey (1859-1952) le fondateur de la Pédagogie des Projets, nombre d'enseignants ont tenté l'expérience "Cette pédagogie consiste à donner un but réel et concret au travail scolaire, en concentrant les activités des écoliers dans la réalisation de projets librement choisis et menés à bien." J.Dewey

Comment s'articule ce projet, quelles sont les principales étapes à respecter, quelles difficultés et obstacles peuvent intervenir ? Telles sont les questions auxquelles nous allons tenter de répondre, évidemment selon le projet visé, les étapes que nous allons décrire pourront prendre plus ou moins de temps et d'importance.

METHODOLOGIE D'UN PROJET D'ACTIVITES EN CLASSE :
Il y a 6 grandes étapes: Choix_ Décisions_ Préparations_ Aboutissement_ Communication_ Evaluation.
I_ CHOIX DU PROJET:
1° Impulsion: L'enseignant, un ou plusieurs élèves peuvent être à l'origine de l'idée. Celle-ci est exposée en réunion de classe, elle prendra forme et sera formulée clairement, le but du projet sera défini.
2°Réalité: Lors de cette même réunion, la faisabilité est envisagée et l'idée rejetée ou gardée. Les limites du projet sont fixées.
3°Désir partagé: C'est l'appropriation par chacun qui se construit et l'engagement de mener le projet à bien. L'intensité de cet engagement personnel caractérise le fait qu'il y a ou non projet commun. On trouve une véritable valeur affective pour le sujet de projet choisi et pour les activités à mettre en oeuvre.
4° Difficultés et obstacles à prévoir: La faisabilité ayant été décidée, il faut prévoir, imaginer et lister les tâches à réaliser, les problèmes à surmonter, les obstacles qu'il faudra vaincre, à ce moment du projet, il est encore possible de "laisser tomber" face à des impossibilités ou à un engagement trop faible.

II DECISIONS :
1° Prévisions: Là c'est la pensée qui va passer avant l'action. Il faut prévoir les tâches à réaliser, apprendre à différer ses actes, imaginer : "on pourrait faire..." Il s'agit de vaincre l'inquiétude devant l'inconnu, l'inhabituel, l'imprécis. On va s'adapter à l'imprévu et agir face à une situation nouvelle que l'on essaie d'imaginer. Apprendre aussi à mesurer l'impact probable d'actions futures : "si l'on fait... alors on pourra résoudre...". Tout ceci se passe en discussion collective et implique de négocier.
2° Négociations: Définition: "Discussion afin d'arriver à un accord". Il faut s'accorder sur les tâches à réaliser, sur les choix des stratégies. Définir une ligne directrice, choisir des valeurs esthétiques, morales, sociales. Donner un sens aux responsabilités partagées dans le groupe pour construire ensemble.
3° Engagement collectif: Une sorte de contrat collectif est défini, ce contrat moral peut être juste formulé, ou mieux, rédigé. Tous les choix sont indiqués. Ceci donne une nouvelle dimension aux relations sociales au sein du groupe qui s'engage à mener le projet à terme en étant inventif, et persévérant.
4° Programmation: Il faut se donner des échéances et établir un calendrier de programmation. Plus le projet est ambitieux, plus cette étape est importante. Face aux difficultés administratives des démarches plus ou moins longues seront nécessaires. C'est une anticipation collective et formelle des phases de déroulement du projet qui entre en jeu. L'objectif à atteindre, surtout s'il ne doit se réaliser qu'après plusieurs mois, doit être planifié de façon suffisamment souple pour laisser place à des réorientations éventuelles après débat et concertation.
5° Répartition des tâches: Le partage des tâches et la division du travail se font en concertation. Il n'est pas strictement imposé par l'enseignant, qui cependant peut guider par rapport aux possibilités ou aux besoins de chacun. Il ne peut pas forcer ou trop influencer, ce qui dans ce cas, entraînerait une baisse de l'investissement. Chaque tâche et responsabilité prise en charge peut donner lieu à la rédaction d'un contrat individuel. Ici et tout au long du projet on vise à améliorer la socialisation et l'autonomie.

III REALISATION :
1° Responsabilisation: Chacun s'engage individuellement à aller jusqu'au bout de sa tâche et à assumer les responsabilités qu'il a choisies ou acceptées. Avec ou sans aide il devra respecter une programmation et les échéances qui ont été fixées par l'ensemble du groupe (enseignant compris). Il ne devra pas bloquer la progression du projet. Il s'aperçoit qu'il est un rouage qui permet à la machine (le groupe) de fonctionner pour atteindre le but convoité collectivement.
2° Participation et coopération: Il s'agit d'établir un climat de confiance et d'entraide, ceci suppose une bonne socialisation avec deux aspects:
_Sociabilité affective: Etre content de travailler avec des camarades à une tâche commune décidée ensemble. On sait que l'on peut compter sur l'autre et aussi qu'il pourra compter sur notre aide.
_Sociabilité objective: Ne pas chercher à imposer à tout prix ses vues sur l'organisation et l'accomplissement des activités, et ne pas chercher non plus à minimiser sa part d'action au sein du travail commun. Il s'agit d'effectuer exactement le travail prévu, du mieux possible, avec des aides adaptées.
Pendant la mise en oeuvre, c'est le tâtonnement, la confrontation permanente de l'objectif posé et des conditions de sa réalisation qui constituent l'essentiel du travail. Là s'exercent, autonomie, créativité, socialisation, dépassement de soi, acquisition de savoirs faire, de savoirs être et de nouvelles connaissances.

IV ABOUTISSEMENT :
1° Présentation ou réalisation du projet: Selon son but, le projet est officiellement déclaré arrivé à son terme. Il est présenté à tous les acteurs qui ont oeuvré, ou réalisé s'il s'agit d'un spectacle, sortie, voyage, action spectaculaire... On va alors le consommer et y prendre le plaisir attendu.
2° Partage de la gratification: On est heureux, on va enfin profiter du projet, pas égoïstement, on attribue le succès au groupe et pas seulement à soi-même.

V COMMUNICATION
Information à l'extérieur: C'est la joie collective et le plaisir personnel qu'il faut faire partager au plus grand nombre possible. Une information sera mise en place au sein de l'école et au-delà. Qu'il s'agisse de connaissances acquises, ou de productions, la présentation du "chef-d'oeuvre" doit être faite en public. Ce nécessaire achèvement dirigé vers les autres, vers la reconnaissance sociale, est un facteur très important d'investissement. On montre aux autres ce que l'on est capable de faire ensemble.

VI EVALUATION
1° Evaluations individuelles: Une fois consommé et partagé, le projet a laissé des traces qu'il faut évaluer. Il en va de notre crédibilité d'enseignant de prouver que la finalité première d'une pédagogie de projet est l'acquisition par tous les élèves d'un certain nombre de compétences travaillées à l'occasion des activités réalisées tout au long du projet. Il est évident que toutes les séances de classe n'ont pas été consacrées exclusivement au projet, mais de toute façon un temps plus ou moins important y a été employé.
Tout au long du projet, l'enseignant( et l'éducateur) a noté les objectifs d'apprentissage visés pour chacun ainsi que les progrès réalisés et les acquis obtenus. Il s'agira de vérifier si le réinvestissement se fait en situation "plus scolaire" ou même lors d'exercices systématiques.
2° Bilan avec les élèves: Après un retour aux activités plus "classiques", les leçons seront tirées de ce projet, les pièges maintenant connus seront moins angoissants. On pourra vérifier si le besoin et la demande sont toujours là, et peut-être repartir sur un nouveau projet qui visera de nouvelles acquisitions.

 

RESUME DE LA DEMARCHE DU PROJET D’ACTIVITES EN CLASSE

I_ CHOIX DU PROJET

            IMPULSION: Enseignant, éducateur, ASEM, parents, élèves à partir d’un besoin, d’une envie...

            DESIR PARTAGE: Appropriation de l’idée par chacun et motivation personnelle

            REALITE: Projet possible ou impossible

            DIFFICULTES ET OBSTACLES A PREVOIR:Ils sont listés, les limites du projet sont fixées.

II DECISIONS

            PREVISIONS: Réfléchir aux actions, différer ses actes, imaginer.

            NEGOCIATIONS:Discussion afin d’arriver à un accord.

            ENGAGEMENT COLLECTIF: Contrat réciproque de persévérance (adultes compris).

            PROGRAMMATION: Calendrier des échéances, anticipation collective.

            REPARTITION DES TACHES: En concertation selon les besoins et les compétences.

III REALISATION

            RESPONSABILISATION: Chacun s’engage individuellement à mener à bien sa tâche.

            PARTICIPATION ET COOPERATION: Etablir un climat de confiance et d’entraide.

IV ABOUTISSEMENT

            PRESENTATION OU REALISATION: Le projet est officiellement déclaré arrivé à son terme.

            PARTAGE DE LA GRATIFICATION: Joie collective et plaisir personnel partagé.

V COMMUNICATION

            INFORMATION A L’EXTERIEUR: Dans et hors l’école, c’est la reconnaissance sociale.

VI EVALUATION

            EVALUATIONS INDIVIDUELLES: Vérification individuelles des acquis scolaires.

            BILAN: A faire avec les élèves.

 

 

2_ CARACTERISTIQUES DES PROJETS D'ACTIVITES EN CLASSE

L'ENFANT:
Va progresser dans divers domaines, la pédagogie de projet a une influence considérable au niveau des compétences transversales et du comportement. Elle favorise certaines améliorations :
Au plan social: L'appartenance à un groupe _ La solidarité vécue _ Le partage des tâches
_L'écoute de l'autre _ La négociation
Au plan créatif: L'imagination _ L'esprit d'analyse _ L'esprit critique _ La volonté, l'effort continu, la ténacité, la persévérance _ La maîtrise de soi _ L'enrichissement intellectuel et personnel


L'ENSEIGNANT:
Pour lui, c'est une stratégie pédagogique, permettant de susciter chez ses élèves la motivation et l'intérêt.
C'est également très agréable de pratiquer ce type de pédagogie qui donne du sens, de la continuité aux apprentissages et permet de différencier et d'individualiser dans une situation réelle, un projet utilitaire, ayant une raison d'être par rapport à l'extérieur de la classe. Ce n'est pas facile à pratiquer, cela demande une expérience certaine, le fait d'avoir essuyé des échecs, d'avoir rencontré des obstacles et des problèmes dans cette pédagogie est le lot quotidien, mais très formateur pour l'enseignant qui apprend à relativiser.
Pratiquer une pédagogie de projet c'est:
Accepter une pédagogie à risque _ Supporter une apparente perte de pouvoir
Savoir attendre, s'effacer parfois _ Etre davantage personne-ressources que fournisseur de connaissances

Chercher l'équilibre entre le réel et l'imaginaire, le possible et l'utopique _ Organiser l'action
Chercher avec les élèves, s'informer à l'extérieur, différer des réponses à donner
Se lancer, avec les élèves, dans la recherche de finances supplémentaires
Se confronter, négocier avec la hiérarchie, l'administration, les entreprises privées
Accepter son échec et l'échec de certains élèves

ROLE DE L’ENSEIGNANT

Régulateur, informateur, intervenant à la demande ou de sa propre initiative, si besoin est. Il incite, attend et intervient quand il juge que la situation l’exige. Il tente de faire respecter les échéances. Il repère les leaders, les suiveurs, les soumis, ceux qui se défilent et leur rappelle leurs engagements. Il aide à l’organisation et au partage des tâches. Il guide dans les sources d’information, et s’informe de son côté, à son niveau. Il a une implication privilégiée en ce qui concerne les démarches administratives (autorisations diverses, formulaires à remplir, contacts téléphoniques...) Sa préparation accompagne, parfois précède ou suit l’évolution du projet.

Il sait qu’il n’est pas possible de consacrer 100% des activités de classe au projet, qu’il faut tenir compte des compétences à faire acquérir dans les divers domaines d’enseignement, les activités intégrées au projet ne le sont pas artificiellement. Il connaît les objectifs pédagogiques et perçoit les situations offertes par le projet pour les réaliser.

Il a une bonne connaissance des possibilités des ses élèves, il est apte à percevoir et reconnaître leurs besoins, il leur propose alors des tâches et des responsabilités qui leur permettront d’exprimer leurs acquis, leurs potentialités, ou d’améliorer des compétences en cours d’acquisition, des connaissances nouvelles seront intégrées, ainsi que des savoirs faire et des savoirs être qui n’auraient peut-être pas été travaillés dans des conditions de classe plus banales.

Il vérifie collectivement et individuellement les acquis et les objectifs d’apprentissage impliqués lors des différentes tâches collectives et individuelles, il complète au fur et à mesure des observations faites et des activités réalisées, les grilles individuelles de compétences.

 

3_ POURQUOI DES PROJETS D'ACTIVITES EN CLASSE

LES PRINCIPALES CAPACITES MISES EN OEUVRE
PREVOIR LES TACHES : Communiquer _ Se projeter dans le temps _ S'informer _ Choisir
DECIDER ENSEMBLE : Ecouter _ Anticiper ses démarches _ S'organiser dans le temps _ Négocier
S'engager _ S'exprimer _ Accepter des contraintes _ Décider
TRAVAILLER EN GROUPE : Participer _ Assumer des responsabilités _ Etre autonome dans le groupe
Prendre des initiatives _ Coopérer _ S'organiser à plusieurs _ Respecter les engagements pris
ABOUTIR : Persévérer _ Partager sa joie _ Evaluer

L'enseignant va tenter de développer chez les élèves, ces capacités qui sont chez eux en gestation ou en voie de développement.
Dans la démarche de la pédagogie de projet, il y a au niveau des élèves, une alternance de travail en collectif, en petits groupes et individuel, de même l'oral et l'écrit sont très présents. L'individu est productif, sa production est influencée par l'appréciation collégiale. Il y a coopération dans les tâches, sans entraîner la confusion des responsabilités acceptées. Il y a sans cesse, recherches, tâtonnements, essais, trouvailles, confrontations, réajustements, quête d'un certain perfectionnisme. Le tout soutenu par une très forte motivation.

Voilà quelques raisons d'adopter, à certains moments, une pédagogie de projet.

 

Concernant les projets individualisés, voir:

Pour le PPI, sur ce même site: http://pagesperso-orange.fr/ash-jpp/ppi.html

Pour le PAP, sur ce même site: http://pagesperso-orange.fr/ash-jpp/pap.html

 

roux.gif

 

Jean-Pierre PERRIN

Formateur ASH

 

Adresse de courrier électronique: jean-pierreperrin@orange.fr

 

Adresse de la page: http://pagesperso-orange.fr/ash-jpp/pedaproj.html

J'attends vos remarques, ajouts, et suggestions de présentation, merci d'avance.

siteais.gifnouveau.gifSite réactualisé le: 04 septembre 2015

roux.gif